Bilans de Compétences

Ouverte et cadrante,
je sais redonner confiance aux personnes en leur permettant de "visiter" leur potentiel,
de se projeter dans le futur, d'organiser les étapes nécessaires pour atteindre leurs objectifs.

 

Cette démarche s’adresse aux personnes désirant faire le point sur leur parcours professionnel (leurs acquis, leurs difficultés et leurs motivations) pour envisager une évolution, une réorientation, ou la réappropriation de leur poste.
Un bilan de compétences consiste à mettre à plat son bagage professionnel (parcours, compétences, connaissances et composantes de personnalité) ainsi que ses aptitudes professionnelles afin de rebondir au mieux sur le marché du travail. Ceci grâce à un accompagnement de 24 heures, avec des entretiens individuels, des tests et des questionnaires.
Mes bilans de compétence ne sont pas pris en charge par les OPCA.
Je sous-traite mes tests auprès de Didier GUION, praticien certifié sur le MBTI et créateur de la méthode Crescendo Process.
J'effectue ponctuellement des bilans de compétences pour le CIBC Centre Val de Loire ; ceux-ci bénéficient de prises en charge financières.

Un témoignage :

A 50 ans, 14 ans dans la même entreprise et des projets de réorganisation dans le Groupe, j’avais ressenti un besoin de changement. Nous l’avons organisé via une rupture conventionnelle et la mise en place d’un bilan de compétences.

Nos rencontres se sont établies dans un climat de confiance et de complicité. Valérie fait preuve d’une empathie qui crée ce climat et donc favorise les échanges. L’atmosphère est primordiale car pour cet exercice on se doit de se mettre à "nu" pour notre bien.

Dans cet exercice, il n’y a pas de bons ou mauvais profils et puis, Valérie sait utiliser les mots qu’il faut pour positiver et ne pas froisser. L’objectif du bilan est de faire ressortir le profil qui nous correspond de façon à le mettre en relation avec nos envies et attentes.

Pour ma part, l’objectif du bilan de compétences était double.
• Les 5 dernières années m’avaient amenés à prendre de plus en plus de responsabilités managériales, n’avais-je pas présumé de mes forces ?
• Outre mon envie, avais-je les capacités à aller plus loin en devenant Dirigeant ?

Les résultats qu’ils soient liés à nos échanges et/ou tests me permirent d’agir sur plusieurs fronts : travailler sur mes points de faiblesse, prendre conscience de mon potentiel et gagner en confiance. Tout ceci me permettant de mieux cibler mes recherches (poste à responsabilités ou reprise d’entreprise).

Aujourd’hui, 1 an après mon bilan de compétences et, après 5 mois de gestation, je viens de reprendre une pme industrielle de 10 personnes.
On peut dire que le bilan m’a aidé à sauter le pas. Merci Valérie.

Je pense que le bilan de compétences devrait faire partie intégrante de notre vie professionnelle (comme on peut faire un bilan de santé). Pourquoi pas tous les 10 ans et surtout, par un professionnel externe à l’entreprise pour éviter tout amalgame.

(Didier RICHARD)